IMG_0005_2

 

C'est biscuit. Jacques Defaut travaille le biscuit, qu'il enrichit d'un savoir faire spectaculaire créant de délicates couleurs cuites et recuites donnant des teintes subtiles au biscuit. En entrant dans son atelier, on plonge direct avant les années 60 avec La Semaine de Suzette, une revue enfantine pour filles, publiée en France de 1905 à 1960, célèbre pour avoir fait apparaître le personnage de Bécassine, (survenue trois ans avant Les pieds Nickelés, la naissance de Bécassine est aussi celle de la bande dessinée moderne), Éditée par les éditions Gaultier Languereau, elle paraît sous la forme : d'une revue hebdomadaire. Histoire et costume pour poupée une revue de référence... en 1960 l'epoque change, Mattel débarque en 1959 avec la poupée Barbie, c'est la fin mais ici on retrouve Lolotte (une petite fille dont la marquise de Grand-Air avait accepté d'être marraine. Seulement les parents de la fillette viennent à mourir tous les deux et personne ne peut s'occuper d'elle, si bien qu'un jour la marquise voit se présenter dans sa résidence parisienne des paysans embarrassés qui pensent que, puisqu'elle est marraine, c'est à elle de se charger du bébé (Bécassine nourrice), Nane et Bécassine (création de Pinchon en 1905) revient de Bretagne et décide de rester pour s'occuper d'elle. Progressivement, la marquise de Grand-Air s'attache de plus en plus à la petite fille et Bécassine finit par parler d'elle comme de sa grand-mère adoptive.

La poupée de collection, il y en avait chez ma grand mère, je me souviens de Lolotte et Nane rangées dans des cartons, avec la tête recollée, abîmée par le temps et les jeux. Alors il faut bien restaurer ces merveilles. On découvre aussi d'autres trésors, des poupons et copies de poupées venues de l'étranger, des trésors enfouis dans nos mémoires. Pour la plupart, ces poupées sont des poupées de collection reflétant les histoires des créateurs qui illustraient des revues qui avaient grand succès.

 L'âme des objets nous a ouvert ses portes. Jacques nous accueille avec Olivia et Marie Mad' pour un "road trip atelier". On a écouté, on s'est installées en état hypnose se rappelant les revues de Becassine (notre cousine, ça c'est une autre histoire et ça date de 1979). Sa boutique est spectaculaire. Un magasin de porcelaine.

Jacques restaure, fabrique et reproduit des poupées anciennes. Son atelier regorge de trésor et son savoir faire est immense. La pause des yeux restera comme un exercice de l'ordre du divin, des outils spectaculaires pour une finition impeccable avec le tour de main qui en dit long sur les heures de restauration. C'est fin, délicat et absolument grandiose. Des cheveux, aux costumes, en passant par la collection de moule et des différentes cuissons, tout est époustouflant. Travail du bois, du métal, de la porcelaine au biscuit, Mr Jacques Defaut est un perfectionniste. 

 

On peut retrouver tout ceci sur sa boutique E-Bay ou à Villeurbanne.

IMG_0012_1

IMG_0023

IMG_0026

IMG_0001_7

IMG_0001_8

IMG_0002_3

IMG_0003_3